paru le 9 mai 2010





Je fréquente le pays du Ventoux depuis 20 ans. Dans ce si beau pays, il existe un lieu que j’ai particulièrement étudié, exploré, dessiné, photographié… la montagne de Geine. D’intenses souvenirs lui sont attachés ainsi qu’une énigme et une légende. J’ai fait, avec ce faisceau de traces, aidé de Jacqueline et des Éditions du Toulourenc, un livre hors des sentiers battus. Son titre dit assez qu’il n’est pas seulement un " topoguide " ou un simple éloge du local, de la nature, de la beauté. Je l’ai appelé

La montagne à laquelle le livre est consacré s’élève au-dessus de la vallée du Toulourenc, à un jet de pierre du Ventoux, le géant de Provence, salué et célébré depuis l’antiquité. Elle porte le nom de Geine et culmine modestement à 1207 mètres.
J’explique dans une courte introduction les raisons qui m’ont conduit à s’intéresser à elle, je dis mon goût pour la Provence que je tiens de mes origines pied-noires, mon goût pour les beautés simples et discrètes, souvent enfouies dans l’ombre des géants, mon goût pour un lieu retiré à l’abri de l’air du temps.
Je cherche à faire partager ce goût dans une approche aussi bien littéraire, historique, ethnographique que photographique et picturale.

Le titre est un clin d’œil à La montagne aux écritures de Frison Roche, grand classique de la littérature saharienne. Geine aujourd’hui est faite d’ " oublis ".

 

La Montagne aux oublis se décline en 5 chapitres :

 
La Draye de Comment

 

Il se déploie en 5 approches différentes : Contours et entours (approche géographique avec carte originale) - Dits (parole des " autochtones " montée en abécédaire) - Incursions (journal de route) - Enigme et légende (un coin de mystère) - Paysage en marche (traité du paysage, faune et flore) - Regards croisés (portfolio).

CONTOURS ET ENTOURS : La montagne de Geine située dans le temps et l’espace, est brièvement décrite et singularisée sous l’angle physique et humain. EXTRAIT1

 


Extrait de la carte de Cassini

 

DITS : Collection de propos recueillis au fil de temps de la bouche d’habitants de la montagne et dans les archives, exposée sous la forme d’un abécédaire. On y apprend l’origine des appellations propres à la montagne, les mœurs des Geinois avant la désertification du milieu du siècle passé, le point de vue et les projets des nouveaux habitants. EXTRAIT2. EXTRAIT3 

 


Georgette


Rémuzat

INCURSIONS : Notations prises au fil des explorations et classées par saisons. Je complète la connaissance de la montagne et exprime ses propres émotions. EXTRAIT4 EXTRAIT5

ÉNIGME ET LEGENDE : Énigme de la disparition du hameau qui a porté le nom de la montagne (ou le lui a donné), au XVIIIe siècle. Légende du dernier des Geinois, surnommé Mirette. EXTRAIT6

 

1er portfolio (lieux remarquables de Geine)


Ravin de Briançon

 

PAYSAGE EN MARCHE : Analyse des paysages de la montagne de Geine au point de vue du dessinateur et du naturaliste.

Parcours balisé par des photographies de la faune et de la flore locales EXTRAIT7 EXTRAIT8

 

REGARDS CROISES : 2e portfolio (vieux arbres, vieilles souches)

À un mode de vie qui ne laisse plus le temps d’observer ni de respecter les harmonies préexistantes, La Montagne aux oublis oppose " l’esprit des lieux ". Mais le livre n’est en rien une démonstration. Sous forme d’un carnet à l’italienne, il donne autant à méditer qu’à voir et ressentir.

Livre broché de 176 pages, au format 23 x 17 cm, en quadrichromie sur papier couché, avec une carte originale, 98 photographies,19 gravures, 15 lavis, 12 dessins à l’encre de Chine, 7 estampes et divers documents reproduits.

 


Le livre est actuellement disponible sur le réseau FNAC et dans deux excellentes librairies :
La lucarne des écrivains, 115 rue de l'Ourcq à Paris (M° Crimée)
Le Bleuet à Banon (Alpes de Haute Provence)

Vous pouvez également le commander auprès des éditrices :
Les éditions du Toulourenc